Règles d'orthographe et de grammaire

Aucun ou aucuns ? - Règle d'Orthographe

SOMMAIRE

1. Aucun ou aucuns ?

2. Citations

3. Quiz d’orthographe : aucun ou aucuns ?

<red-tag-blog>L’erreur<red-tag-blog>

« Mon collègue m’a dénoncé sans <underline-red-blog>aucuns<underline-red-blog> remords. »

Ce mail adressé au département financier pour une histoire de frais bancaires abusifs se révèle ardu. En plus d’être diplomate, il serait préférable de soigner l’orthographe. Et donc, devez-vous écrire aucun frais ou aucuns frais ?

L’accord en nombre du mot « aucun » n’est jamais qu’un des obstacles de la langue française. Vous voulez apprendre à tous les franchir en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ? Découvrez nos webinars qui vous expliquent comment fonctionne notre formation d'orthographe afin de viser le sans-faute !

Et n’oubliez pas le quiz à la fin de l’article pour vérifier si vous avez bien compris la règle d’orthographe !

<green-tag-blog>La solution<green-tag-blog>

Aucun ou aucuns ?

La règle d’orthographe

La plupart du temps, il faut écrire « aucun ».

Distinguons deux emplois de ce terme.

⦁ L’adjectif indéfini « aucun » est généralement utilisé avec une valeur négative, dans une phrase négative, ou bien une réponse elliptique.

Dans ce cas, il s’accorde bien sûr en genre (aucun/aucune), et parfois, mais rarement, en nombre.

L’accord en nombre a lieu lorsque « aucun » est employé avec un nom qui n’a pas de singulier (comme « frais » ou « représailles ») ou avec un nom dont le sens n’est pas identique au singulier et au pluriel.

⦁ L’adjectif indéfini « aucun » peut aussi être utilisé avec une valeur positive. Cet emploi est surtout littéraire ; autrement dit, il relève plutôt d’un langage écrit et soutenu.

Dans ce cas, à nouveau, il est quasiment toujours au singulier.

Le pluriel « aucuns » ou « d’aucuns » était employé comme sujet comme synonyme de « certains ». Il est peu probable que vous ayez à l’écrire un jour.

Un exemple pour tout comprendre

« Nous nous séparons sans aucun malentendu. » -> Un malentendu existe au singulier. On écrit donc « aucun » et « malentendu » sans « s » !

L’astuce pour tout retenir

« Aucun » équivaut à zéro. Mettre un « s » est donc absurde. Toujours une exception pour confirmer la règle : si l’objet en question n’existe pas à l’unité, on écrit « aucuns ».

<black-tag-blog>Citations<black-tag-blog> 

Paroles d’écrivains

« Le médecin ne nous avait laissé, dès le début, aucun espoir, et le grand âge de notre mère ne permettait de se faire aucune illusion. »

La Vie en Fleur (1922), Anatole France, écrivain et critique littéraire français

« La république radicale avait reçu dans cet affront une marque cruelle de son inaptitude à exécuter aucun mouvement à long terme. »

Kiel et Tanger (1910), Charles Maurras, journaliste, essayiste, homme politique et poète français, membre de l'Académie française

« Croyez-vous qu'il ait aucun souci de vous et de moi ? »

Le Soulier de satin (1929), Paul Claudel, dramaturge, poète, essayiste et diplomate français, membre de l'Académie française

« Il vit alors une grande femme en robe bleue qui se plaça à côté de lui sans faire aucun bruit en marchant. »

La Scène capitale, tome 2 (1935), Pierre Jean Jouve, poète, romancier et critique français

<blue-tag-blog>Le quiz<blue-tag-blog>

Ils n’ont engagé _____ représailles.
Ils n’ont engagé aucunes représailles.

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
17/6/2022
 dans la catégorie :
Règles d'orthographe et de grammaire

Plus d'articles de la catégorie 

Règles d'orthographe et de grammaire

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.