Expressions françaises

« Bayer aux corneilles » : que signifie cette expression française ?

SOMMAIRE

1. Signification

2. Origine

3. Citations

<red-tag-blog>La signification<red-tag-blog>

Que signifie l’expression française « bayer aux corneilles » ?

« Commence donc la rédaction de ton rapport, au lieu de bayer aux corneilles ! »

L’expression française « bayer aux corneilles » signifie rêvasser, perdre son temps à regarder en l'air niaisement.

Le verbe « bayer », rare et vieilli, veut dire « rester la bouche grande ouverte, dans une attitude étonnée ». L’expression « bayer aux grues » est une variante de « bayer aux corneilles ».

Vous voulez découvrir plus d’expressions de la langue française ? Découvrez notre newsletter, LE rendez-vous hebdomadaire avec des anecdotes littéraires et des entraînements pour écrire sans fautes !

<red-tag-blog>L’origine<red-tag-blog>

D’où vient l’expression française « bayer aux corneilles » ?

Une corneille est un oiseau au plumage, aux pattes et au bec noirs, plus petit que le corbeau.

Celle-ci n’a que peu, voire pas du tout, de valeur pour un chasseur du fait de sa petite taille. Ainsi, un chasseur qui guette les corneilles dans le ciel perd son temps. Ceci serait à l’origine de l’expression « bayer aux corneilles ».

La corneille renvoie souvent à une idée d’inutilité, que ce soit dans l'expression française « bayer aux corneilles » ou encore dans la formule « courir comme des corneilles en peine » qui signifie s’agiter de manière inefficace.

L’info à retenir

Ne confondez pas « bayer », « bailler » et « bâiller » !

• Aujourd’hui, le verbe « bayer » ne s’emploie plus guère que dans l’expression « bayer aux corneilles ».

• Pour parler du mouvement involontaire de la bouche, on utilise le verbe « bâiller », sans oublier l’accent circonflexe sur le « a » !

• À ne pas confondre avec « bailler » sans accent qui est synonyme de donner, remettre, livrer ou encore présenter.

<black-tag-blog>Citations<black-tag-blog> 

« La plupart des gens de province ne se rendent évidemment pas un compte exact des procédés que les gens illustres emploient pour mettre leur cravate, marcher sur le boulevard, bayer aux corneilles ou manger une côtelette. »

Modeste Mignon (1844), Honoré de Balzac, écrivain français

« entre la rue de la Michodière et la rue de Choiseul, il y avait une émeute, l'écrasement d'une foule chauffée par un mois de réclame, les yeux en l'air, bayant devant la façade monumentale du Bonheur des Dames »

Au Bonheur des dames (1883), Emile Zola, écrivain et journaliste français

« Même Madame Vogel, qui regardait tout artiste comme un fainéant, n'osait pas lui reprocher, d'une façon agressive, comme elle en avait envie, les heures qu'il passait à bayer aux corneilles, le soir, à la fenêtre de sa mansarde, ... »

L'Adolescent (1905), Romain Rolland, écrivain français, lauréat du prix Nobel de littérature de 1915

« ... le capitaine se rendait à ces petites soirées provinciales avec le même empressement qu'il eût mis à se rendre chez le dentiste, restait souriant et silencieux, et s'en allait, de cinq minutes en cinq minutes, bâiller d'ennui à la fenêtre. »

Le Train de 8 heures 47 (1888), Georges Courteline, romancier et dramaturge français

« Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. »

Sur la route (1957), Jack Kerouac

« Je m'en vais te bailler une comparaison,
Afin de concevoir la chose davantage.
Dis-moi, n'est-il pas vrai, quand tu tiens ton potage
Que si quelque affamé venait pour en manger,
Tu serais en colère, et voudrais le charger ? »

L'École des femmes (1662), Molière, dramaturge français

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
13/4/2022
 dans la catégorie :
Expressions françaises

Plus d'articles de la catégorie 

Expressions françaises

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.