Règles d'orthographe et de grammaire

Et bien ou eh bien ? - OrthographIQ

Sommaire

1. Et bien ou eh bien ?

2. Citations

3. Quiz d'orthographe : et bien ou eh bien ?

<red-tag-blog>L'erreur<red-tag-blog>

« <underline-red-blog>Et bien<underline-red-blog> dis donc, tu en fais une tête ! »

Eh oui, une drôle de tête parce que vous avez un article à finir d'urgence pour qu'il puisse figurer dans le journal de demain. Le problème ? Vous ne savez pas s'il faut écrire et bien ou eh bien. Eh bien, vous êtes tombé au bon endroit !

Une fois cette tâche impérative terminée, venez jeter un œil à nos formations en orthographe 100% en ligne pour anticiper, améliorer votre connaissance de la langue française dès maintenant, et ne plus vous retrouver dans une situation comme celle-ci !

Et n'oubliez pas le quiz à la fin de l'article pour vérifier si vous avez bien compris la règle d'orthographe !

<green-tag-blog>La solution<green-tag-blog>

Et bien ou eh bien ?

La règle d'orthographe

On écrit « eh bien » dès lors qu'il s'agit d'une interjection, c'est-à-dire une expression invariable et autonome insérée dans le discours pour exprimer de manière vive un sentiment, une émotion, une sensation, un ordre, un appel ou pour décrire un son.

« Eh bien » est donc une locution interjective, dont le premier mot s'écrit « eh » et dont le deuxième mot est l'adverbe « bien ».

Il est possible de trouver dans une phrase les mots « et » et « bien » qui se suivent, mais dans ce cas, c'est la conjonction de coordination « et » qui est utilisée et qui permet de relier deux mots de même nature ou deux propositions.

<light-green-tag-blog>Des exemples pour tout comprendre<light-green-tag-blog>

« Eh bien, en voilà une annonce inédite ! » -> « Eh bien » est autonome ; en effet, « En voilà une annonce inédite ! » a du sens. C'est une première raison qui indique qu'il faut écrire « eh bien » et non « et bien ». Deuxième raison : cette phrase exprime une forte surprise.

« Le stagiaire est capable de travailler vite et bien. » -> Ici, la conjonction de coordination « et » relie deux mots de même nature, à savoir les adverbes « vite » et « bien ». Il n'est pas question d'interjection.

<light-green-tag-blog>L'astuce pour tout retenir<light-green-tag-blog>

Une interjection est quasiment toujours suivie d'un point d'exclamation. Ainsi la présence d'un point d'exclamation à proximité implique qu'il faut écrire « eh bien ».

<light-green-tag-blog>Pour aller plus loin<light-green-tag-blog>

Ne confondez pas les interjections « eh » et « hé ». « Hé » sert à attirer l'attention, à interpeller, ou bien exprime une certaine dérision, parfois ironique. On utilisait autrefois la locution « hé bien ! », aujourd'hui remplacée par « eh bien ! ». Utiliser « hé » n'est donc pas une faute, ce n'est simplement pas une preuve de modernité.

Une autre locution interjective est « eh oui », souvent utilisée pour admettre à regret quelque chose, ou pour avouer quelque chose de difficile ou inattendu. Cette locution appartient au langage parlé ; elle se retrouve à l'écrit pour transmettre au plus près cette oralité. Quant à « et oui », ce n'est pas une expression autonome. Les deux mots « et » et « oui » peuvent néanmoins se suivre dans une même phrase.

<black-tag-blog>Citations<black-tag-blog> 

Paroles d'écrivains

« Eh bien ! Sire, ajoutez ce comble à mon malheur,
Nommez ma pâmoison l’effet de ma douleur »

Le Cid, scène V, acte IV (1637), Pierre Corneille, dramaturge et poète français

« Eh bien, il est mort. »

La Peste (1947), Albert Camus, écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français, ainsi que journaliste militant engagé dans la Résistance française

« Eh oui ! Je ris avec Courteline, irrésistiblement parfois. »

Journal (1940), André Gide, écrivain français

« Tu sais où il est ? L'enfant fit oui.  Eh bien ! Cours le chercher. »

Monsieur des Lourdines – Histoire d'un gentilhomme campagnard (1911), Alphonse de Châteaubriant, écrivain français

« Les traditions diplomatiques [...] avaient fini par faire vivre son pays et le nôtre dans une atmosphère de renfermé qui n'était plus respirable. Eh bien ! une des manières de renouveler l'air, évidemment une de celles qu'on ne peut pas recommander, mais que le roi Théodose pouvait se permettre, c'est de casser les vitres. »

À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1918), Marcel Proust, écrivain français



<blue-tag-blog>Le quiz<blue-tag-blog>

______, tu as tout à gagner, alors fais-le !
Eh bien, tu as tout à gagner, alors fais-le !

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
11/10/2022
 dans la catégorie :
Règles d'orthographe et de grammaire

Plus d'articles de la catégorie 

Règles d'orthographe et de grammaire

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter :
chaque semaine des astuces d'orthographe !

Aucun spam. Lire notre politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.