Expressions françaises

Être mi-figue mi-raisin : que signifie cette expression française ?

SOMMAIRE

1. Signification

2. Origine

3. Citations


<red-tag-blog>La signification<red-tag-blog>


Que signifie l’expression française « être mi-figue mi-raisin » ?


« L’accueil mi-figue mi-raisin de mon collègue m’a laissé perplexe. »

Aujourd’hui, la locution adjectivale « mi-figue, mi-raisin » est employée pour qualifier ce qui a un caractère ambigu, ce dont on ne sait que trop penser.

Ainsi, l’expression « être mi-figue mi-raisin » signifie être à la fois agréable et désagréable, tantôt l’un, tantôt l’autre. Elle traduit une appréciation en demi-teinte de quelqu’un ou de quelque chose.

Il existe une locution adverbiale proche, mais vieillie : « moitié figue, moitié raisin ». Elle signifie « moitié de gré, moitié de force ».

Vous voulez découvrir plus d’expressions de la langue française ? Découvrez notre newsletter, LE rendez-vous hebdomadaire avec des anecdotes littéraires et des entraînements pour écrire sans fautes !


<red-tag-blog>L’origine<red-tag-blog>


D’où vient l’expression française « être mi-figue mi-raisin » ?


Cette expression fait l’objet de deux hypothèses en ce qui concerne son origine.

La première et la plus probable remonte au XIVe siècle. Pendant le Carême en particulier, la population consommait des figues et des raisins secs. Or, le raisin, du fait de son goût plus sucré et plus doux, et surtout de son prix élevé, était bien plus apprécié que la figue, commune et bon marché.

La deuxième vient de l’Antiquité. Des marchands vénitiens auraient été victimes d’une fraude dans le commerce du raisin de Corinthe, rare et cher. En effet, les Corinthiens auraient substitué dans les cargaisons bon nombre de raisins par des figues, moins chères et plus lourdes.

L’info à retenir

Être mi-figue mi-raisin est une expression française imagée qui suggère à la fois du mauvais (la figue) et du bon (le raisin) dans l’attitude d’une personne. S’il est question d’un objet ou d’une situation, alors l’expression exprime un constat mitigé.


<black-tag-blog>Citations<black-tag-blog> 


« - Une drôle de tête ?
- C'est difficile à te dire : mi-figue mi-raisin, plutôt. Ils ne savaient qu'en dire. Ça les changeait, tu comprends. Ça les désorientait de perdre de vue leurs roselières. »

Le Rivage des Syrtes (1951), Julien Gracq, écrivain français

« Je reste planté là, moitié figue, moitié raisin. Je rougis, je tousse, je me mouche, je porte la main à mon chapeau. Que faire, par le Styx ! »

L’Amoureuse Initiation (1910), O. V. de L. Milosz , poète lituanien de langue française

« Philip, moitié figue moitié raisin, lui avait posé la main sur le bras : « vous m'inquiétez, mon petit » »

Les Thibault, La Consultation (1928), Roger Martin du Gard, écrivain, romancier, dramaturge, nouvelliste, diariste et épistolier français

« Elle éclata encore de rire, en la voyant ainsi accoutrée, nageant dans le pardessus de son homme, le feutre bois-de-rose vissé sur son front, laissant échapper une mèche blonde.
Là, tu es belle, le vrai baigneur ! L'autre jeta un coup d'œil mi-figue, mi-raisin à l'image d'elle que lui renvoyait la grande glace du fond. »

Le Pain des jules (1960), Ange Bastiani, écrivain français

« Le record du monde du ridicule. Tant pis, je suis aussi barje que vous ! Trois jours plus tard, tout était prêt. Température idéale. Vent de nord/nord-est force faible.
- On met la barre à 2,30 mètres pour vous échauffer ? demanda Perrigot mi-figue mi-raisin. Les officiels avaient du mal à garder leur sérieux. »

La Qualité du silence (1997), Max Dorra, médecin français

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
23/1/2022
 dans la catégorie :
Expressions françaises

Plus d'articles de la catégorie 

Expressions françaises

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.