Règles d'orthographe et de grammaire

Votre ou vôtre ? - Règle d'Orthographe

SOMMAIRE

1. Votre ou vôtre : le déterminant possessif

2. Votre ou vôtre : le pronom possessif

3. Citations

4. Quiz d’orthographe : votre ou vôtre ?

<red-tag-blog>L’erreur<red-tag-blog>

« <underline-red-blog>Vôtre<underline-red-blog> collègue est en vacances cette semaine devant les photographes. »

Ce collègue, c’est le votre ou le vôtre ? Lisez la suite afin d’élucider la question.

Votre dossier est truffé de fautes ; vos collègues vous le reprochent. Prenez les choses en mains et améliorez-vous grâce à nos formations en orthographe 100% en ligne. Nous vous proposons même de corriger vos écrits !

Et n’oubliez pas le quiz à la fin de l’article pour vérifier si vous avez bien compris la règle d’orthographe !

<green-tag-blog>La solution<green-tag-blog>

Votre ou vôtre : le déterminant possessif

La règle d’orthographe

On écrit « votre » sans accent lorsqu’il est suivi d’un nom.

« Votre » est un déterminant possessif (anciennement nommé adjectif possessif). Il précède un nom et introduit, en toute logique, l’idée de possession et de propriété. Il indique à qui appartient la personne, la chose ou l’animal dont il est question.

Au pluriel, « votre » devient « vos ».

<light-green-tag-blog>Des exemples pour tout comprendre<light-green-tag-blog>

« Vous rangez votre ordinateur portable toujours au même endroit. » -> Le nom « ordinateur » suit « votre » ; l’ordinateur appartient au sujet « vous ».

« Je vous rends votre stylo, votre montre et vos lunettes. »

« Votre solution vaut bien la nôtre. »

« Votre profil est très intéressant. »

« Votre mère est responsable pédagogique chez OrthographIQ, n’est-ce-pas ? »

« Votre projet est innovant : il sera de bon augure pour l’avenir. »

<light-green-tag-blog>L’astuce pour tout retenir<light-green-tag-blog>

Si « votre » est directement suivi d’un nom, oubliez l’accent !

<red-tag-blog>L’erreur<red-tag-blog>

« J’aimerais beaucoup une tablette comme la <underline-red-blog>votre<underline-red-blog>. »

Une incertitude persiste ? Lisez la suite pour améliorer votre orthographe (sans accent ici !).

<green-tag-blog>La solution<green-tag-blog>

Votre ou vôtre : le pronom possessif

La règle d’orthographe

• On écrit « vôtre » avec accent circonflexe lorsque le mot est précédé d’un article défini.

• « Vôtre » est le pronom possessif utilisé pour les deux genres et qui répond au pronom personnel « vous ». Il s’emploie toujours avec un article défini (le, la, les, etc.).

• Le duo pronom possessif et article défini renvoie d’une part à un objet possédé, et d’autre part à un possesseur.

• L’utilisation de « vôtre » comme adjectif possessif, donc sans article, existe, mais est généralement vieillie et littéraire. L’article défini approprié est sous-entendu, et l’ajouter conserve le sens de la phrase.

<light-green-tag-blog>Des exemples pour tout comprendre<light-green-tag-blog>

« Quand vous aurez entendu notre discours, nous écouterons le vôtre. » -> L’article « le » représente le discours, qui est l’objet possédé ; le pronom « vôtre » renvoie à un possesseur, « vous ».

« Considérez cette demeure comme la vôtre. »

« J’ai mon opinion, vous avez la vôtre. »

« J’ai mes cigarettes, mais où sont les vôtres ? »

« Si mon bureau est occupé, emmenez votre client dans le vôtre. »

« Ayant perdu nos clés, nous devons emprunter les vôtres. »

« Bon, mettez-y du vôtre aussi ! Ce n'est pas une tâche très compliquée. »

<light-green-tag-blog>L’astuce pour tout retenir<light-green-tag-blog>

Entre « votre » et « vôtre » il y a une légère différence de prononciation de la voyelle « o ». Dans « votre », on prononce [ɔ] comme dans « corps » ; dans « vôtre » on prononce [o] comme dans « dôme ». Formulez votre phrase à haute voix, vous prononcerez naturellement de façon correcte, et cela vous indiquera la bonne orthographe.

<black-tag-blog>Citations<black-tag-blog> 

Paroles d’écrivains

« Le salut de la France et le vôtre, gens riches, c'est que vous n'ayez pas peur du peuple, que vous alliez à lui, que vous le connaissiez. »

Le Peuple (1846), Jules Michelet, historien français

« Mon père était l'intime ami du vôtre, et c'est à vous, Oswald, à vous qu'il pensa pour mon époux. »

Corinne ou l’Italie (1807), Madame de Staël, romancière, épistolière et philosophe genevoise et française

« Votre mère et moi, nous pensons qu'un précepteur, si dévoué soit-il, ne peut plus vous suffire. »

Vipère au poing (1948), Hervé Bazin, écrivain et romancier français

<blue-tag-blog>Le quiz<blue-tag-blog>

Renseignez-vous auprès de ____ supérieur.
Renseignez-vous auprès de votre supérieur.

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
4/5/2022
 dans la catégorie :
Règles d'orthographe et de grammaire

Plus d'articles de la catégorie 

Règles d'orthographe et de grammaire

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.