Culture de langue

Les villages de France qui ont la côte

Avec le Covid et les confinements à répétition, les Français se sont pour longtemps retrouvés enfermés chez eux ou du moins avec des perspectives de voyage largement restreintes. Selon l’INSEE, les voyages en France sont devenus majoritaires en 2020, allant jusqu’à représenter « 9 nuitées sur 10 » (contre 6 à 7 avant la crise sanitaire). 

Cette rupture vient confirmer une tendance engagée depuis le début des années 1980 : l’essor d’un tourisme local, rural, voire de village. Comment les villages sont devenus plus tendances que les grandes villes balnéaires ? État des lieux.

Le tourisme rural et de village, un secteur en pleine expansion

Les Français, depuis les années 1980, sont en recherche d’authenticité dans leurs démarches touristiques. On observe un ras-le-bol des stations balnéaires immenses et sans âme. Il existe des preuves factuelles de ces affirmations. Tout d’abord dans les stratégies urbanistiques adoptées par les promoteurs balnéaires. On remarque en effet un « changement de génération » dans les stations balnéaires. Des constructions en barres accompagnées de marinas des années 1960 et 1970, on passe aux villages de vacances et à une « planification écologique de l’espace ». Cette patrimonialisation du territoire s’accompagne ainsi du Conservatoire du Littoral en 1975 et de la Loi Littoral en 1986. 

Progressivement, cette recherche d’authenticité et de calme va plus loin. Les touristes ne cherchent plus une « ambiance de village » construite artificiellement sur les littoraux. Ils se déplacent maintenant véritablement dans des villages. Dans cet élan, est ainsi créée l’Association « Les plus beaux villages de France » en 1982. 

L’engouement ne cesse de s’amplifier depuis. Ainsi, depuis 2012 existe l’émission « Le village préféré des Français » présentée par Stéphane Bern. L’émission jouit depuis d’un succès indiscutable, preuve de l’intérêt renouvelé des Français pour leurs villages. 

Une typologie des villages de France les plus réputés

On a parlé du désir d’authenticité des Français. Mais l’un des critères principaux reste celui esthétique comme en témoigne l’émission présentée par Stéphane Bern. En effet, les villages gagnants de l’émission sont souvent ceux qui disposent du triptyque médiéval : église, place du village, maisons authentiques. 

Un autre critère plus pragmatique reste l’offre touristique du village (hôtels, gîtes, activités). Enfin, toujours plus pragmatique, la situation géographique (accessibilité) et aussi la situation climatique du village peuvent aussi jouer. 

Vous serez peut-être surpris de ne pas retrouver certains « villages » que vous avez en tête dans ce classement. C’est très probablement car vous faites difficilement la différence entre ville (plus de 2.000 habitants) et village (moins de 2.000 habitants). On voit ici que la terminologie, les mots et l’orthographe ont un sens ! Pour ne plus faire l’erreur, il est d’ailleurs possible de s’entraîner facilement aux subtilités de la langue française. Grâce à OrthographIQ, recevez un mail avec un exercice chaque jour pour vous entraîner à ne pas tomber dans les pièges de la langue de Molière. Grâce à son contenu interactif, vous ne vous tromperez plus entre bourg, lieu-dit, ville ou village. Vous comprendrez ainsi un peu mieux le classement qui suit !

Un classement non-exhaustif (selon les critères précédents) des villages qui ont la côte pour les touristes :

  1. Rocamadour, Lot.

Accrochée à une falaise, le causse de Gramat, la cité mariale est un festival architectural et historique médiéval. La densité de l’offre touristique est unique et l’accessibilité y est travaillée. Le village n’est néanmoins pas un haut lieu d’authenticité dans la mesure où il accueille plus d’un million de visiteurs par an.

  1. Giverny, Eure.

Village du Monet, il est un haut lieu de l’Art impressionniste (Maison de Claude Monet) et contemporain (Musée des impressionnismes). Il se distingue de plus par des qualités esthétiques non négligeables et une accessibilité remarquable. 

  1. Saint-Guilhem-le-Désert, Hérault. 

Moins connu et plus difficilement accessible car dans les gorges de l’Hérault, Saint-Guilhem est un des villages les plus authentiques de notre classement. Simple village médiéval encaissé, il jouit en plus d’un climat particulièrement agréable, même pendant les fortes chaleurs de l’été. 

  1. Gordes, Provence.

Il est souvent cité comme le plus beau village de France. Gordes c’est la Provence, le soleil, les cigales, la citadelle médiévale et son abbaye à proximité. Le village est sublime et est donc victime de son succès. Si vous n’êtes pas agoraphobe, foncez ! Il faut d’ailleurs avouer que le village garde un semblant d’authenticité malgré les hordes de touristes qui s’y déversent. 

  1. Vézelay, Yonne. 

Étape majeure du pèlerinage pour Compostelle, Vézelay est une citadelle médiévale qui donne un panorama sublime sur le pays du Morvan. Vous y serez rarement dérangés par les touristes, le temps du Morvan n’attire pas franchement le tourisme estival. Anecdote sympathique, vous pourrez y reconnaître de nombreux décor du film mythique « La Grande Vadrouille ». 

Vivre dans un village redevient à la mode

Quand on parle des villages qui ont la côte, on ne désigne pas uniquement ceux prisés pour le tourisme mais aussi ceux prisés pour y habiter. On observe en effet un exode citadin vers les espaces ruraux depuis quelques années. On peut donc dire que tous les villages ont la côte actuellement. La tendance est confirmée par l’association « Villes et villages où il fait bon vivre » qui détermine un classement chaque année. Son président Thierry Saussez déclare en 2022 : « Cette édition confirme la reconnaissance des villes moyennes et des villages ». Mais il existe tout de même quelques régions privilégiées pour cet exode et quelques villages-symboles. 

Le classement des villages qui ont le plus la côte pour les néo-ruraux selon l’association « Villes et villages où il fait bon vivre » :

  1. Guéthary, Pyrénées-Atlantiques.
  2. Peltre, Moselle.
  3. Épron, Calvados.
  4. Martinvast, Manche. 
  5. Authie, Calvados. 

Si ces villages sont les plus recommandés pour les futurs villageois, leur arrivée peut limiter le « bien-vivre » qui s’y déploie actuellement. En effet, l’augmentation des néo-ruraux, aux aspirations différentes des habitants historiquement implantés, peut créer des problèmes. 

D’ailleurs, depuis 2022, plusieurs destinations estivales très prisées par les Français et les étrangers sont désormais limitées à un certain nombre de visiteurs journaliers. 

Un village de charme, oui ! Un village surpeuplé, non ! 

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
8/7/2022
 dans la catégorie :
Culture de langue

Plus d'articles de la catégorie 

Culture de langue

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.