Lettre de motivation : se démarquer grâce au français (et décrocher le job de vos rêves)


La lettre de motivation, dépassée ? Pas si sûr, car même si elle est souvent lue après l’examen de votre CV, elle en est un complément incontournable. Et la négliger, c’est prendre le risque de passer à côté du job de vos rêves. Vous en avez bien conscience et vous désirez mettre toutes les chances de votre côté. Le problème, c’est que, côté français, vous manquez d’assurance. Pas de panique : syntaxe, vocabulaire, règles d’orthographe, on vous guide pour écrire une lettre de motivation sans faute.


Prendre conscience de son niveau de français


Même si tous les postes ne nécessitent pas une maîtrise parfaite de la langue écrite, une lettre de motivation émaillée d'erreurs peut faire une très mauvaise impression. En effet, le sondage OpinionWay réalisé en 2019 révèle que 52% des DRH (directeurs des ressources humaines) sont susceptibles d’écarter une candidature à cause d’un niveau de français insuffisant, à compétences égales. Cette lacune pousserait le recruteur à remettre en cause : 

• le professionnalisme du candidat ;

• sa fiabilité ;

• sa politesse ;

• voire même son intelligence.


Alors, si vous ne voulez pas que votre courrier atterrisse dans la mauvaise pile, évaluez en toute impartialité votre maîtrise des règles d’orthographe. OrthographIQ vous propose justement de tester sa formation gratuitement pour mieux appréhender votre niveau. Cette prise de conscience vous permettra d’être vigilant dans la rédaction et la relecture de votre candidature.


Soigner la structure et le style


Écrire une lettre de motivation sans faute, ce n’est pas seulement s’attacher à l’orthographe. Pour vous démarquez grâce au français et décrocher l’emploi qui vous attire, adoptez tout d’abord une construction claire et élégante. Ainsi, créez un courrier aéré, avec une introduction, deux ou trois paragraphes et une conclusion. Les différentes parties doivent être matérialisées par un saut de ligne. 

Concernant le style, misez sur une accroche professionnelle et bien tournée, adaptée à votre interlocuteur. Quelques exemples :


« Je suis vivement intéressé.e par votre offre d’emploi, en raison de l’expérience que j'ai acquise pour m’initier à ce métier. Je suis donc en mesure de répondre pleinement à vos attentes. »


« J'ai le plaisir de présenter ma candidature pour tel poste. »


« Titulaire du diplôme X, je suis très intéressé.e par le poste de […] que vous proposez. Par ailleurs, ma connaissance de ce secteur me conforte dans le choix de postuler auprès de vous. »


« Disposant d’une longue expérience dans le domaine […], je me porte candidat.e au poste […], au sein de votre entreprise. »


Si vous voulez opter pour un style plus original, soyez sûr que votre initiative sera bien reçue par l’entreprise auprès de laquelle vous postulez.



Écrire des phrases simples et bien construites


Une lettre de candidature réussie doit mettre en avant les réalisations et les compétences que vous pouvez mettre au service de l’entreprise que vous visez. Premier emploi, stage, changement de carrière,  l’objectif, c’est de montrer au recruteur que vous êtes le candidat idéal. Pour être convaincant et emporter l’adhésion de votre lecteur, misez sur des phrases courtes, à la voix active. La règle ? Une phrase = une idée. Une syntaxe simple permet d’éviter les formulations douteuses ou de générer des accords (du participe passé, notamment) trop complexes. 


Pensez à utiliser des mots de liaison tels que : tout d’abord, ensuite, en effet, par ailleurs, c’est pourquoi, etc, qui donneront du relief à votre argumentaire. Votre futur employeur sera naturellement entraîné vers la suite de votre missive.



Choisir son vocabulaire avec soin


Utiliser des phrases simples ne signifie pas rédiger un message banal. Vous pouvez tirer parti du choix des mots que vous allez utiliser. En effet, certains termes, à force d’apparaître dans les lettres de motivation, ont perdu de leur puissance. Pour attirer l’oeil du DRH (vous n’avez que quelques secondes !), éliminez les adjectifs rebattus qui figurent dans les textes habituels :


• Vous n’êtes pas seulement curieux mais à l’affût des tendances.

• Vous n’êtes pas juste dynamique mais énergique et audacieux.

• Vous n’êtes pas uniquement motivé mais prêt à vous investir.

• Le poste n’est pas seulement intéressant mais représente votre prochain challenge.


Bref, si vous croyez en vos compétences, faites en sorte que les mots que vous utilisez reflètent votre véritable valeur ajoutée.


Lettre de motivation : appliquer scrupuleusement les règles d’orthographe


Vous avez rédigé une missive accrocheuse. Il est maintenant tant de la relire pour être sûr de ne pas laisser de faute d’orthographe. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités :

• vous pouvez vous faire relire par un membre de votre entourage ou un professionnel compétent ;

• pensez à vérifier les fautes de frappe (qui se transforment en erreurs d’orthographe !) ;

• effectuez une relecture à l’aide de votre correcteur orthographique ;

• complétez cette étape avec l’utilisation de la méthode PHARE ;

• vérifiez d’ores et déjà que vous n’avez pas transgressé les règles d’orthographes suivantes :


Orthographe lexicale


• « Expérience professionnelle » avec 1 f, 2 s, 2 n, 2 l ;

• « Développement » avec 2 p ;

• « Accueil » et non « acceuil » ;

• « Connexion » et non « connection » (le x peut représenter deux câbles qui se croisent) ;

• Une « tâche » à réaliser et non « une tache » (pensez à « Chapeau pour cette tâche ») ;

• « je fais partie » : n’oubliez pas le « e ».


Orthographe grammaticale


• « Chiffre d’affaires » avec un « s » : il y a plusieurs affaires réalisées ;

• Idem pour « appel d’offres » ;

• « Comme convenu » est une expression invariable.

Confusion de mots

• La « cession » d’une entreprise / la « session » de formation ;

« Davantage » ou « d’avantage » : mettez l’expression au pluriel. Si vous pouvez mettre « des » devant « avantage », choisissez la 2ème option ;

• « Avoir à faire » quelque chose/ « avoir affaire » à quelqu’un ;

• Un chef « exigeant » et non « exigent » (qui est la 3ème personne du pluriel au présent) ;

• Un « fabricant » et non un « fabriquant » ;

• « J’ai acquis » et non « acquit » ou « aquis ».


Les expressions et formules de politesse mal utilisées


• « Pallier quelque chose » et non « pallier à quelque chose » ;

• Quelque chose « s'est révélé vrai » et non pas « s'est avéré vrai » ;

• « À la suite de notre entretien » et non « suite à notre entretien » ;

• Nous écrivons « M. » : « Mr » est l’abréviation anglaise ;

• « Je vous saurais gré » (verbe savoir) et non « Je vous serais gré » (verbe être) ;

• « À l’attention de » et non « à l’intention » ;


Conjugaison erronée


• « Après que » est suivi du présent de l’indicatif (et non du subjonctif) ;

• « Les fonctions que j’ai occupées » : ici, le participe passé employé avec avoir ne s’accorde pas avec le sujet (je) mais le Complément d’objet direct (les fonctions) car il est avant le verbe. Donc on écrit e pour le féminin et s pour le pluriel ;

• « Je souhaiterais » pour exprimer un vœu/ «  je souhaiterai » pour se positionner dans le futur.


Rédiger un mail de motivation : les spécificités


Si vous décidez de joindre un mail de motivation à votre CV, il y a quelques spécificités à prendre en compte.


Une syntaxe efficace


Le conseil précédent sur une formulation simple et directe est encore plus important ici. En effet, lire sur un écran est beaucoup moins confortable que sur du papier. Peut-être même que votre courrier sera consulté sur un smartphone. Veillez donc à privilégier les phrases courtes et des paragraphes séparés par un saut à la ligne. 


Un texte plus concis


Si vous envoyez un mail à la place d’une lettre de motivation, ne dupliquez pas le contenu d’un courrier dans un courriel ! Adaptez votre propos au format du mail, plus court et plus direct. Vous pouvez aussi vous permettre un peu plus de fantaisie, avec un texte dynamique, voire faire une mise en récit (storytelling). Cependant, ne faites pas l’impasse sur les formules de politesse qui restent indispensables.


Une relecture intraitable


La rédaction d’un mail de motivation obéit aux mêmes exigences que la lettre. Si l’usage du correcteur orthographique peut vous servir de première relecture, n’oubliez pas que cet outil ne voit pas tout, et qu’il ne peut pas appliquer les règles d’orthographe comme vous êtes capable de le faire. N’hésitez pas à utiliser les ressources d’OrthographIQ pour vérifier l’orthographe de vos mails professionnels sans logiciel et supprimer toutes les coquilles.


Un dernier conseil : laissez passer un peu de temps avant d’envoyer votre lettre ou mail de motivation. Une dernière relecture après quelques heures ou le lendemain peut vous éviter une erreur fatale !


Vous voulez devenir irréprochable en orthographe ? On vous aide à mettre toutes les chances de votre côté.


<black-tag-blog>En bref<black-tag-blog>

Lettre de motivation : se démarquer grâce au français

1. Prenez conscience de votre niveau de français

2. Soignez la structure et le style

3. Écrivez des phrases simples et bien construites

4. Choisissez votre vocabulaire avec soin

5. Appliquez scrupuleusement les règles d’orthographe

6. Relisez-vous quelques heures après avoir rédigé


Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
5/11/2021
 dans la catégorie 
Pédagogie

Plus d'articles de la catégorie 

Pédagogie

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.