Comment mémoriser à long terme efficacement ?


Ça y est, vous êtes fermement décidé à suivre la formation OrthographIQ destinée aux professionnels et à dompter toutes les règles de la langue française. Pourtant, vous êtes rapidement rattrapé par des mauvais souvenirs scolaires : le trou noir face à la feuille d'examen ou votre incapacité à répondre à une question que vous aviez pourtant potassée la veille. Vous étiez persuadé d'avoir tout appris efficacement, et vous vous retrouvez confronté à l'oubli. Pour éviter ces « bugs », il faut savoir retrouver rapidement le chemin vers les informations stockées dans votre cerveau. Alors cette fois, comment mémoriser durablement et tirer parti de votre apprentissage ? On vous propose 6 conseils pour améliorer votre mémoire à long terme. C'est par ici.

1. Améliorer sa mémoire à long terme : stocker efficacement les données


On n'a pas une mais des mémoires. Imaginez un grand bureau avec, à l'arrière-plan, une armoire pleine de dossiers bien rangés. Le bureau, c'est la mémoire de travail. Elle nous permet de traiter des informations dans l'immédiat. Par exemple, vous réalisez un quiz de votre session quotidienne OrthographIQ : c'est votre mémoire de travail qui va vous permettre de retenir les différents éléments nécessaires pour répondre, le temps de finir la tâche. Une fois que le quiz est réalisé, vous vous empressez d'oublier les phrases de cet exercice et c'est normal. Votre cerveau ne s'encombre pas d'informations inutiles.

L'armoire, c'est la mémoire à long terme. Les informations y seront stockées et rangées si vous faites comprendre à votre cerveau que les éléments manipulés dans la mémoire de travail valent la peine d'être retenus. Il ne suffira donc pas de compléter le quiz pour apprendre véritablement la règle d'orthographe. Alors comment faire ? En organisant les données que vous souhaitez mémoriser sous forme de :

  • fiche de synthèse ;
  • carte mentale ;
  • cartes recto-verso.

La fiche de synthèse

C'est un grand classique mais dont l'efficacité n'est plus à prouver. Sur une fiche, idéalement le recto, vous inscrivez les points essentiels du cours que vous voulez apprendre. La mémoire de travail étant limitée, résumez votre cours en 3 ou 4 points sous forme de plan afin de le « transférer » dans la mémoire à long terme.

<green-tag-blog>Exemple d'une fiche de synthèse<green-tag-blog>

L'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir

Accord lorsqu'il n'y a pas de COD

Accord lorsqu'il y a un COD

Exceptions


La carte mentale

Développée par le psychologue Tony Buzan, la carte mentale s'appuie sur l'hypothèse du classement naturel des informations en l’arborescence. Ainsi, vous allez inscrire au centre d'une fiche le titre : « L'accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir », et développer les 3 branches précédemment citées. Couleurs et dessins sont les bienvenus. L'association mot/dessin, surtout si elle est insolite, va vous rester en mémoire. 

Les cartes recto-verso

Autre outil pratique, les cartes recto-verso peuvent compléter les deux premières propositions et seront bien commodes pour réviser. Le principe est simple : on inscrit une question sur le recto, et la réponse sur le verso ! Très utile pour brasser les notions avec lesquelles on a le plus de mal.

<green-tag-blog>Exemple d'une carte recto-verso<green-tag-blog>

La règle sur "a" ou "à"

Recto : "a" ou "à"

Verso : On utilise "a" lorsqu'on peut le remplacer par "avait

+ un exemple pour illustrer la règle

Vous l'aurez compris, il va falloir être actif si vous souhaitez transférer une information du « bureau » à « l’armoire », et donc la transformer en connaissance. Lire plusieurs fois un point de grammaire ou de syntaxe française ne suffira qu'à vous donner bonne conscience ! Alors visez l'apprentissage par la pratique pour améliorer votre mémoire à long terme.


Le cône des apprentissages d'Edgar Dale

(source : https://www.taesch.com/cognitive/changemanagement/le-cone-dapprentissage-edgar-dale)


2. Comprendre ce que l’on apprend pour favoriser la mémorisation à long terme

Pour améliorer sa mémoire à long terme, il faut s'appuyer sur la mémoire sémantique. C’est sûrement la plus puissante et la plus durable de nos différentes mémoires. C'est elle qui nous permet de raconter un film sans être obligé de nous souvenir du nom de tous les personnages ou de tous les dialogues. Cette mémoire a une structure en arborescence qui permet de relier des concepts entre eux de manière logique. C'est pourquoi notre cerveau est friand de cartes mentales ou de fiches bien hiérarchisées : ces outils imitent le fonctionnement naturel de la mémoire sémantique. Or, créer ces aide-mémoire est impossible si on ne comprend pas comment catégoriser les informations. Assurez-vous donc d'avoir bien compris le contenu avant de vous l'approprier en créant un outil de synthèse. OrthographIQ vous guide : à la fin du quiz, vous pouvez revenir sur l'astuce orthographique travaillée ou accéder à l'espace règles.


3. Comment mémoriser : apprendre grâce au microlearning

Notre cerveau est, paradoxalement, une machine à oublier. En fait, il évacue tout ce qui n'est pas actualisé afin de se concentrer sur ce qui nous est vraiment utile. La principale solution contre l'oubli est la répétition et le par-cœur. C'est pour cela qu'OrthographIQ a choisi le format du microlearning : des modules de 8 minutes, disponibles à portée de boîte mail pour maintenir une concentration et une motivation optimales au quotidien. Le microlearning est une réponse adaptée aux besoins de notre mémoire : refaire, pas forcément longtemps, mais régulièrement.

 En effet, l'apprentissage résulte de connexions entre neurones. Ces connexions neuronales vont favoriser la circulation de l'information. Et plus cette connexion est solide, plus l'accès à l'information est fluide. La reprise d'une notion ou d'un exercice va donc renforcer la mémorisation. En fait, la répétition est la base de tout apprentissage stable ! Par exemple, un nouveau mot de vocabulaire n'est réellement assimilé que s'il est utilisé huit fois dans des contextes différents. Ainsi, n'ayez pas peur de refaire des tests ou de réciter à voix haute les mêmes règles. C'est le gage d'une plus grande aisance à long terme.

4. Réviser régulièrement pour retenir longtemps

Rappelons deux éléments clés :

  • le cerveau est fait pour oublier ;
  • l'apprentissage est le résultat de la répétition.

Pour ancrer définitivement une notion, il faut la reprendre régulièrement. Logique ! Ainsi, quand vous abordez une nouvelle notion que vous aimeriez retenir, inscrivez sur votre agenda de la revoir à 6 dates différentes :

  • le soir-même ;
  • le lendemain ;
  • 3 jours plus tard ;
  • la semaine suivante ;
  • le mois suivant ;
  • dans 6 mois.

Cette méthode, diaboliquement efficace, garantit de revoir les connaissances acquises à échéances régulières et vous assure de ne pas travailler pour rien !

(source :https://www.penserchanger.com/marre-doublier-voici-la-courbe-debbinghaus/)

Cette courbe nous indique clairement comment mémoriser : il s’agit d’adopter la technique du rappel. La méthode de mémorisation active privilégiée par OrthographIQ vous facilite la tâche : chaque règle est mise en avant 3 fois pour une mémorisation des points d'orthographe en profondeur. Le premier jour, vous découvrez la règle et ses astuces. Au bout de 6 jours, OrthographIQ vous propose un rappel. Vous passez en phase de maîtrise le jour 10, avec un dernier entraînement.


5. Soigner son hygiène de vie pour booster sa mémoire naturellement

Être acteur de son apprentissage, répéter et réviser de manière régulière, très bien. Mais tous ces efforts pour améliorer votre mémoire à long terme seront vains si vous ne chouchoutez pas le réceptacle de votre savoir : vous.

Le sommeil

Le sommeil joue un facteur essentiel pour apprendre efficacement. Un sommeil réparateur vous permet d’améliorer votre mémoire à long terme ! Ainsi, soignez la qualité de vos nuits et n'hésitez pas à vous offrir une petite sieste. Quelques minutes peuvent suffire.

L'activité physique

Dix minutes d'efforts physiques quotidiens améliorent la communication entre l'hippocampe, un des sièges du stockage de la mémoire, et les zones cérébrales concernées par le traitement des souvenirs. Alors, choisissez l'activité qui vous convient mais surtout, faites-la chaque jour.

L'alimentation

Le cerveau consomme beaucoup d'énergie. Il tournera à plein régime s'il reçoit une alimentation variée, riche en protéines, en lipides de bonne qualité (comme les huiles vierges première pression à froid), en vitamines et minéraux. Il a également besoin de glucides lents que vous trouverez dans les céréales complètes ou les légumineuses. Vous aimez le chocolat ? Il sera votre allié si vous le consommez à 70% de cacao minimum (et avec parcimonie !). En effet, le cacao contient des flavanols, des antioxydants qui protègent les fonctions cognitives. Une façon gourmande d’améliorer sa mémoire à long terme et de retenir des règles d'orthographe !


6. Expliquer aux autres : l'ultime technique de mémorisation

Si l'on reprend la pyramide des apprentissages d'Edgar Dale, on voit que 90% de ce qui est enseigné aux autres est mémorisé durablement. Alors, trouvez quelqu'un à qui expliquer tout ce que vous êtes en train d'apprendre ! De cette façon, vous allez renforcer et fluidifier ces fameuses connexions neuronales qui vous donnent accès aux informations stockées dans votre mémoire à long terme.  Alors, êtes-vous prêt à rédiger vos écrits professionnels sans faute d'orthographe ? OrthographIQ vous accompagne

<black-tag-blog>En bref<black-tag-blog>

Comment mémoriser à long terme efficacement

Être actif en créant des outils de synthèse

Comprendre en profondeur ce qu'on veut apprendre

Apprendre sur un temps court

Réviser à intervalles réguliers

Prendre soin de sa santé

Expliquer aux autres ce que l'on a appris

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
22/9/2021
 dans la catégorie 
Pédagogie

Plus d'articles de la catégorie 

Pédagogie

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.