Pédagogie

Peut-on améliorer sa mémoire grâce à l'orthographe ?

La mémoire est une alliée précieuse pour tout apprentissage… En tant qu’humains, nous ne sommes pas infaillibles. Nous avons besoin de notre mémoire pour retenir, conserver des connaissances, avoir des acquis solides pour aller plus loin. Ainsi, qu’est-ce que la mémoire ? Comment fonctionne-t-elle ? Certaines personnes ont-elles vraiment une meilleure mémoire que d’autres ? Si oui, comment y contribuent-elles ? Comment peut-on nous-même nourrir et améliorer notre mémoire ? Peut-on par exemple améliorer sa mémoire grâce à l’orthographe ? Peut-on améliorer son niveau en orthographe et sa mémoire ? C’est ce que nous allons voir ensemble ici.

La mémoire et son fonctionnement

Pour commencer, qu’est-ce que la mémoire ? Comprendre son fonctionnement va nous aider à l’utiliser et à l’améliorer. Comme le souligne l’INSERM - l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale -, la mémoire « permet d’enregistrer des informations venant d’expériences et d’événements divers, de les conserver et de les restituer ». Plusieurs réseaux neuronaux impactent les différentes formes de mémorisation.

La mémoire est essentielle dans nos interactions, réflexions, projections puisqu’elle contient nos savoir-faire, connaissances, souvenirs… Les quatre réseaux neuronaux concernés sont les suivants :

·   La mémoire de travail – à court terme - ;

·   La mémoire sémantique et épisodique pour la représentation consciente à long terme ;

·   La mémoire procédurale pour des automatismes inconscients ;

·   La mémoire perceptive pour le sensoriel.

La mémoire dite de travail est la partie qui se concentre sur le présent. C’est ce type de mémoire qui permet de manier et de retenir certaines informations pendant leur utilisation, soit durant la réalisation d’une activité, de tâches. Pour stocker les informations du présent dans le long terme, il va s’agir d’effectuer des interactions spécifiques entre notre mémoire de travail et notre mémoire à long terme.

Mémorisation active et passive

Ensuite, il faut savoir qu’il existe deux processus de mémorisation : la mémorisation active et la mémorisation passive. En fait, à mesure que l’on grandit, que l’on apprend, que l’on est confronté à certaines choses, connaissances, nos neurones créent des liaisons entre eux, retiennent des informations…Ce sont ces connexions, le fait de retenir certains éléments, qui nous permet ensuite de les réutiliser, les appliquer.

Nous parlons de mémorisation passive lorsque les informations sont lues, écoutées, mais non utilisées ensuite. Dans ce cas, vous ne retenez qu’à court terme. La mémorisation active, elle, implique donc différentes actions. En effet, activer sa mémoire, l’améliorer, c’est être acteur de ce que l’on apprend, des informations que notre cerveau ingère… C’est très similaire à l’orthographe ! 

Orthographe et processus de mémorisation

En fait, l’orthographe, comme la mémorisation, sont des processus, des gymnastiques quotidiennes. Tout l’enjeu ici, c’est que l’un devienne l’outil de l’autre. De ce fait, plus vous travaillez du vocabulaire, votre orthographe, plus vous allez jouer avec, remettre vos connaissances et sensations en contexte, plus vous allez créer différentes liaisons, plus ce sera acquis, plus vous vous en souviendrez !

Pour l’orthographe, l’objectif est de réutiliser ce que vous avez appris, de peaufiner votre écriture, pour faire de moins en moins de fautes. Vocabulaire et orthographe nourrissent votre mémoire active car c’est très concret, applicable… Et en même temps, votre mémoire active contribue à votre bon apprentissage !

Le dynamisme, les exercices quotidiens vous challengent, donnent du sens et de la valeur à votre travail ! C’est un cercle vertueux.

En vous interrogeant activement sur ce que vous apprenez, sur ce que cela signifie, à quel moment vous pouvez réutiliser ce que vous avez appris, vous et votre mémoire êtes moteurs !

Ne soyez surtout pas passif vis-à-vis de votre mémoire et de votre niveau en orthographe ! Ne tombez pas dans le piège des correcteurs d’orthographe… Le mieux est toujours d’être actif et de choisir de se former ! Connaître les règles d’orthographe est un bon investissement sur le long terme. Pour votre mémoire, et pour vous.

Comment améliorer sa mémoire ?

A présent que vous comprenez le fonctionnement de la mémoire, ses liens avec les émotions, le tangible, comment améliorer sa mémoire ? Comment la booster, comment en faire durablement une alliée ? Il existe notamment des astuces qui ont été validées par des scientifiques.

Premièrement, nous vous recommandons d’apprendre, de réviser, à plusieurs moments, sous différentes formes. Par exemple en faisant des fiches de synthèse, en répondant à des quiz, en utilisant la méthode des « flash cards » … En effet, ces différents « allers-retours » actifs entre votre mémoire de court et de long terme, vont vous aider à ancrer plus efficacement et durablement vos apprentissages.

Ensuite, une technique majeure des champions de la mémoire – comme Sébastien Martinez, champion de France de cette discipline -, est celle dite du « palais de mémoire ». Le but est de se créer mentalement, des parcours, des histoires pour les informations que l’on souhaite retenir.

L’idée est d’associer chaque information à un ou plusieurs lieux stockés, déjà connus par sa mémoire. Par exemple, notre chambre, notre salon… En associant une information à un parcours dans sa maison, le souvenir s’ancre beaucoup plus facilement, car il est beaucoup plus « visible », concret, familier dans notre cerveau.

Mémorisation et illustration par des mots

De plus, vous pouvez également lier les informations, les mots, les règles d’orthographe que vous apprenez à des concepts amusants, des personnages et créer une histoire qui lie le tout. Cette histoire unique et sympathique vous réconciliera avec l’orthographe, avec ce que vous apprenez de manière générale… ! Par exemple, si vous voulez retenir comment s’écrit, quelle est la bonne orthographe pour l’expression « mille mercis », imaginez un personnage avec des bottes et une tenue avec des cœurs. Ce personnage imaginaire a une seule paire de bottes mais plusieurs cœurs. Cela devrait vous aider à favoriser la mémorisation de cette orthographe.

Et bien évidemment, un autre excellent moyen pour perfectionner ses capacités de mémorisation, apprendre sans en avoir l’impression – mais être actif quand même -, c’est la lecture ! En effet, lire régulièrement est excellent pour faire travailler ses neurones. En lisant, vous faites travailler votre mémoire et vous améliorez progressivement vos performances… C’est non seulement bon pour votre cerveau mais aussi pour acquérir du vocabulaire, voir concrètement des phrases correctes, des textes à l’orthographe irréprochable… !

Mémorisation : sensations et entraînement

Améliorer sa mémoire est un processus constant car il faut pouvoir utiliser au maximum les informations pour les conserver ! La mémorisation demande requiert de l’entraînement. Ainsi, au-delà de s’appuyer uniquement sur une forme de storytelling mental, intellectuel, vous pouvez aussi vous appuyer sur vos sensations. N’hésitez pas à vous servir de vos Cinq Sens pour booster votre mémorisation ! En effet, certaines personnes seront plus sensibles à certains qu’à d’autres. Par exemple, la mémoire visuelle – ou iconique – est facile à développer et la mémoire auditive – ou échoïque – est également très efficace ! Une fois votre type de mémoire, sens privilégié, identifié, pour améliorer votre mémoire sur le long terme, il n’y a pas de secrets, vous allez devoir répéter, vous entraîner… Autant de fois que nécessaire !

Ainsi, des spécialistes se sont penchés sur la technique dite de « la répétition cadencée ». Nous nous appuyons nous aussi sur ce processus, qui est similaire à la mémorisation répétée. En effet,

chez OrthographIQ, nous avons bien compris les subtilités du système de la mémorisation et l’avons mis au cœur de notre stratégie d’apprentissage. La mémoire active étant à privilégier, OrthographiQ vient la stimuler en mettant en place des quizz, des exercices personnalisés quotidiens.

Si vous révisez une leçon, un exercice, des règles, des notions, peu de temps après, un peu tous les jours, vous allez considérablement inscrire ces informations dans votre mémoire. Mettre en place des routines quotidiennes pour vous former, apprendre, retenir, est clé. Cela vous demandera un effort très actif au départ, qui sera ensuite beaucoup plus naturel.

Les moyens mnémotechniques

De surcroît, pour améliorer votre mémoire grâce à l’orthographe – et inversement -, nous vous recommandons d’utiliser des moyens mnémotechniques. C’est dans la même logique que le fait de se créer des histoires pour retenir des informations, mais en beaucoup plus simple. Ce sont un peu des raccourcis… ! Le terme « mnémotechnique » tire son origine du grec « mnêmê » qui signifie mémoire. C’est donc directement lié.

Concrètement, les moyens mnémotechniques sont des procédés – souvent des phrases – qui s’utilisent pour fixer durablement dans notre mémoire certaines informations. Ce sont des raccourcis ludiques pour permettre notamment de retenir des concepts, règles compliquées. Pour faciliter l’apprentissage, développer sa mémoire et notamment acquérir une bonne orthographe.

Tout le monde connaît la célèbre phrase mnémotechnique pour retenir les conjonctions de coordination – et leur bonne orthographe - en français « Mais où est donc Ornicar ». Cette phrase rassemble tous les termes à savoir et les associe d’une manière unique et drôle… Ce qui nous fait ressentir certaines sensations lorsque l’on évoque et ainsi nous l’inscrivons à vie dans notre mémoire.

Pour vous prouver à quel point les moyens mnémotechniques sont efficaces, dans tous les domaines, je vais vous en donner un supplémentaire : « il ne faut pas Skopje la recette de la Macédoine » … Croyez-moi, grâce à cette phrase, vous vous souviendrez à vie que Skopje est la capitale de la Macédoine.

Ainsi, l’imagination est votre seule limite pour améliorer votre mémoire ! Cependant, pour créer un moyen mnémotechnique vraiment efficace, il ne faut pas qu’il soit trop long, ni trop complexe ! Le but est qu’il soit le plus palpable, personnalisé, personnel possible. Autant sur la forme que sur le fond.

S’impliquer dans son apprentissage et la gestion de sa mémoire

Vous l’aurez compris, plus vous vous impliquerez dans votre apprentissage, plus vous gérerez et améliorerez au mieux les capacités de votre cerveau et votre mémoire ! Comme l’explique le neurologue Bernard Croisile, non seulement « le vrai secret de la mémoire c’est d’apprendre plusieurs fois la même information », mais en plus il faut s’investir, tout compte… !

Pour mémoriser une grande quantité de données – surtout dans un laps de temps relativement court - il faut se concentrer, avoir son cœur et son esprit dans ce que l’on fait, bien comprendre les informations à mémoriser, les apprendre et les utiliser plusieurs fois… De plus, il faut comprendre que le stress impacte les capacités de mémoire. Lorsque l’on est stressé, cela interfère sur la concentration, ce qui fragilise l’apprentissage et la mémorisation. Il faut donc y veiller.

Enfin, pour améliorer globalement ses capacités mémorielles, être en pleine mesure de ses capacités, il faut également protéger durablement ses neurones et vaisseaux cérébraux d’agressions extérieures, toxiques, comme les excès d’alcool, les drogues, le tabac… En outre, traiter l’hypertension, le diabète, le cholestérol. En outre, pratiquer régulièrement une ou plusieurs activités physiques. Chaque détail, action quotidienne, investissement personnel fait une grande différence pour améliorer sa mémoire.

Le cerveau et la mémoire sont des terrains de jeux fascinants. Lorsque nous comprenons ce qu’est la mémoire, comment elle fonctionne, comment y contribuer, nous sommes beaucoup plus puissants ! Il est prouvé que nous pouvons activement nourrir et améliorer notre mémoire, alors nous aurions tort de nous en priver ! Ainsi, l’orthographe est une excellente aide à la mémoire et vice-versa. Les moyens mnémotechniques sont notamment essentiels à une acquisition durable de l’orthographe, à son ancrage dans notre mémoire. Être acteur, améliorer sa mémoire, notamment grâce à l’orthographe, est un excellent moyen d’en être maître !

Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Test Tag
Publié le  
18/5/2022
 dans la catégorie :
Pédagogie

Plus d'articles de la catégorie 

Pédagogie

Voir plus

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles !

Aucun spam. Lire notre Politique de confidentialité
Nous venons de vous envoyer une SURPRISE !
Oops! Something went wrong while submitting the form.